Bienvenue sur le site des paroisses de Namur

Mai 2020



 CÉLÉBRATIONS LITURGIQUES SUR INTERNET


 Vous pouvez suivre tous les jours de la semaine sur KTO la messe du Pape à 7h00 ou la messe depuis l’église Saint Germain de Paris à 18h15.
*
 Vous pouvez également suivre la messe du dimanche à 11h00 sur la « Une » ou « France 2 »

 *

Chapelet sur KTO à 15h30

 

Lectures du jour sur ce site !

Edito…

 Pour un moment de partage en ce temps de confinement

proposé par Martine et Alain Schoonvaere, Diacre Permanent

Images fr.123rf.com


Pentecôte - Ce 31 mai 2020

Fête de Pentecôte

Cliquer sur le lien ci-dessus pour le téléchargement

L’Evangile nous dit que les apôtres, après la mort de Jésus, s’étaient enfermés, toutes portes verrouillées, par crainte des Juifs. Après Jésus, mort comme un hors-la-loi, n’étaient-ils pas eux-mêmes en danger parce que disciples de ce Messie considéré par les autorités romaines et juives comme un dangereux révolutionnaire ? Mais voilà que le Christ ressuscité vient au milieu d’eux. Il vient les réveiller de leur torpeur, les envoie au dehors. Il leur fait don de la Paix et de l’Esprit qui fortifie, qui encourage, qui accompagne. 
 
En ce moment, nous vivons aussi un peu confinés, contraints de restreindre nos libertés pour éviter la propagation de la maladie. Nos sociétés que nous croyions solides se sont révélées fragiles et nous voici envahis par la peur : de la maladie, des changements imposés, du déconfinement…. La Pentecôte, avec le don de l’Esprit, nous rappelle que nous sommes appelés à construire de nouvelles solidarités et à « redonner du souffle » à nos vies quelquefois confinées dans nos vieilles habitudes.  Agnès
 
Chant : Souffle de Dieu, éveille notre mémoire (voir fichier musical joint)
 

* * *


Protocole de l’Eglise Catholique en vue de la reprise des célébrations liturgiques (PHASE 1)

(téléchargeable ci-après)

POURQUOI CE PROTOCOLE? 

 
À partir de la date dont décidera le Conseil national de Sécurité, une partie des célébrations liturgiques publiques pourront reprendre dans chaque église moyennant le suivi du présent protocole. Chaque paroisse décidera si, quand et comment redémarrer dans des conditions de sécurité.
 
Le présent protocole fournit les indications nécessaires. Il s'agit d'un document dynamique, conçu sur base d'une réflexion approfondie, d'une consultation sociale et de questions concrètes du terrain. Il peut permettre de vérifier si tous les aspects d'un redémarrage dans une paroisse ont déjà été envisagés. Il peut également aider à déterminer ce qui est possible en fonction de la situation spécifique de chaque paroisse.   

Télécharger
Protocole de reprise
20200529_Protocole_reprise_Eglise_cathol
Document Adobe Acrobat 224.6 KB

 Communiqué des évêques de Belgique 
29 mai 2020

Nous traverserons ensemble la crise du coronavirus

 

Le 3 juin, le Conseil national de Sécurité décidera de la date où tous les cultes de notre pays pourront à nouveau se réunir pour tenir des services religieux. Entretemps, les mesures de sécurité qui devront être appliquées, ont été approuvées. Elles seront transmises dès aujourd’hui à tous les responsables pastoraux locaux. Ils pourront ainsi entreprendre les préparatifs nécessaires à la reprise des célébrations. 


Ce week-end, nous célébrons la grande fête de la Pentecôte. Nous ne pourrons pas encore la célébrer ensemble dans nos églises, mais cela ne nous empêchera pas de prier le Père d’envoyer son Esprit sur l’Eglise et sur le monde. Voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi, dons qui nous font grandir au service des autres.

 

La première phase délicate de sortie du confinement pour nos églises pourra maintenant espérons-le, débuter bientôt. Pour cette première phase, le gouvernement a fixé un nombre maximum de 100 fidèles par célébration. Une distance entre les fidèles d’1,5 mètre dans tous les sens devra également être respectée, ce qui réduira peut-être leur nombre dans les petites églises. Ce ne sera pas facile mais il y va de la sécurité et la santé de tous.

 

Toutes ces mesures rendront sans aucun doute nos célébrations un peu moins cordiales dans un premier temps. Nous n’en serons pas moins nourris de la Parole de Dieu et de son Pain de vie, dans le souffle de l’Esprit. Et pour ceux dont la santé est fragile ou qui hésitent à participer à l'Eucharistie dans ces conditions restrictives, il va de soi que les célébrations à la radio et à la télévision se poursuivront.  

Les lignes directrices pour célébrer ensemble sont rassemblées dans un « protocole », élaboré sous la direction d'experts et approuvé par les autorités. Les responsables pastoraux locaux recevront ce protocole dès aujourd’hui (pour le consulter, cliquez ici) . Il est par ailleurs consultable sur Cathobel et sur Kerknet. Pour une information plus concrète sur les lieux et heures de célébration de l’eucharistie locale, il est souhaitable de contacter le responsable local.

Ce nouveau ‘vivre ensemble’ qui marque la sortie progressive de la crise du coronavirus, exige créativité et engagement. Il suppose une attention soutenue pour ceux qui subissent de plein fouet la crise dans ses dimensions sanitaires, économiques et sociales.

Une fois de plus, nous remercions tous ceux qui s'engagent pour leurs semblables, qu’ils soient proches ou plus éloignés. Nous en avons eu de bons exemples en de nombreux endroits, ces dernières semaines.

La crise du coronavirus est et sera plus légère si nous continuons à la traverser ensemble.

Sainte fête de Pentecôte  
Les Evêques de Belgique,
29 05 2020

 


Du 22 au 30 mai, vivez la neuvaine à l’Esprit Saint et la vigile de Pentecôte

 18 mai 2020 - Normes nouvelles pour les funérailles et les mariages dans le diocèse de Namur concernent les FE
Funérailles et mariages à nouveau célébrés - sous condition - dans les églises
Lors du dernier conseil national de sécurité, le gouvernement fédéral a annoncé l’évolution des mesures concernant les mariages et les funérailles. Les gouverneurs des provinces de Namur et Luxembourg ont signé, ces 15 et 16 mai, des arrêtés de police abrogeant celui du 25 mars et précisant les modalités de cette modification. Avec l’accord de Mgr l’évêque, les éléments suivants peuvent être communiqués aux acteurs pastoraux du diocèse.

Normes nouvelles pour les funérailles et les mariages dans le diocèse de Namur, signées par le vicaire général, l'abbé Joël Rochette. 


1. Dès ce 18 mai 2020, les célébrations de funérailles peuvent à nouveau avoir lieu à l’intérieur des églises paroissiales, avec une limitation de participants à 30 personnes. Il s’agit d’un nombre maximum. Certaines églises plus petites ne permettant qu’un nombre inférieur de participants, il est sage de voir avec les familles quel est le lieu le plus adapté pour la célébration: une église plus grande dans le secteur ou l’unité pastorale peut éventuellement mieux convenir.

  •  La liturgie des funérailles sera constituée de la liturgie de la Parole et du dernier adieu, l’eucharistie n’étant pas autorisée; de même, la distribution de la communion à partir de la réserve eucharistique n’est pas permise.
  • La démarche d’offrande ne sera pas proposée, ni la distribution d’images souvenirs; et il n’y aura pas d’échange de condoléances à l’église.
  • La collaboration du personnel des sociétés de pompes funèbres est importante et bienvenue pour choisir au mieux les modalités concrètes. 
  • Le casuel ordinaire des funérailles peut être demandé à nouveau, adapté selon la participation ou non des employés d’église; mais, en raison de la crise sociale, on tiendra compte des difficultés financières de certaines personnes et on attirera l’attention des pasteurs et des fabriciens sur l’accueil inconditionnel des familles en deuil.


2. Dès ce 18 mai 2020, les célébrations de mariage peuvent elles aussi être élargies à 30 participants, même si, dans les faits, la plupart des mariages ont déjà été reportés, les réceptions restant interdites.


3. Pour ces célébrations, des mesures sanitaires strictes doivent être appliquées dans les églises.

  • Les consignes de distanciation sociale d’1,5 mètre sont à respecter absolument, avec une exception pour les personnes vivant sous le même toit.
  • Le principe général est qu’il faut 10 mètres carrés par personne.

    Il est demandé aux Fabriques d’église de calculer la superficie de leur église et de voir dès lors combien de personnes celle-ci peut accueillir. 

Le nombre de chaises sera préparé, correspondant au nombre de personnes maximal que l’église peut accueillir; ces chaises seront disposées avec la distance d’1,5 mètre entre elles dans toutes les directions. - Du gel hydro-alcoolique doit être disponible à l’entrée de l’église. - Le nettoyage des chaises sera effectué après chaque célébration.


4. Comme ces mesures sanitaires resteront sûrement d’application au moment de la reprise des célébrations eucharistiques habituelles, les paroisses sont invitées à anticiper, en mettant déjà en œuvre ces mesures dans toutes les églises du diocèse.

 

Les Fabriques d’église, en collaboration avec les administrations communales, assureront le suivi matériel de ces mesures. Si le personnel de nettoyage et les sacristains ont été mis au chômage pour cas de force majeure, il est maintenant possible de les remettre au travail pour s’assurer de l’application stricte des mesures sanitaires.


5. Par ailleurs, il est rappelé que les célébrations eucharistiques publiques dominicales ou de semaine ne sont toujours pas autorisées. Il en est de même pour les baptêmes. Si ceux-ci sont déjà reportés à plus tard, il faut noter que les baptêmes communautaires ne seront probablement plus possibles.

 

 




M. Lambert