Bienvenue sur le site des paroisses de Namur

Mai 2018


Mai, Mois de Marie

Bouge, statue de Beauraing de la rue Saint-Luc


Le Pape François offre à l’Église une nouvelle fête pour la Vierge Marie.

Extrait du bulletin paroissial de la paroisse Saint-Nicolas  - Mai  2018

 

Dorénavant, le lundi de Pentecôte, partout dans le monde, l’Église célèbrera la mémoire de la Vierge Marie, Mère de l’Église. Le Pape a pris cette décision le 11 février dernier, en ce 160ème anniversaire des apparitions de Lourdes. 

 

Ce titre de Marie n’est pas nouveau ! Depuis saint Augustin et au cours des siècles, la piété chrétienne a honoré Marie comme Mère des disciples, des fidèles, en s’appuyant sur la maternité de Marie à l’égard du Christ et donc à l’égard des membres de son Corps que nous formons. 
Paul VI, en concluant la 3ème session du Concile (1964), a déclaré la Vierge Marie ‘Mère de l’Église’, et a établi que ‘le peuple chrétien tout entier honore toujours et de plus en plus la Mère de Dieu par ce nom très doux’.  Depuis, une messe votive a été inscrite dans le missel et certains pays, comme la Pologne et l’Argentine, prirent la décision de la célébrer chaque année.


Ce titre souligne avant tout le rôle maternel que Marie remplit dans l’Église et pour l’Église. La proximité de la fête de Pentecôte comme moment pour célébrer cette mémoire, nous donne déjà une clé. Guide prévoyante de l’Église naissante, Marie a commencé sa propre mission maternelle au cénacle, priant avec les Apôtres dans l’attente de la venue de l’Esprit Saint (cf. Ac 1,14). 


Mais la maternité de la Vierge Marie transparaît déjà au pied de la Croix (cf Jn 19,25), lorsque Marie consent de toutes ses fibres maternelles au 'jusqu’au-bout' de la mission de son Fils : elle est bien la Mère de Celui qui, par sa mort et sa résurrection, va donner à tous les enfants des hommes de renaître à la vie divine.  Là où il y a une naissance, il y a toujours une mère ! Marie devient la tendre mère de l’Église que le Christ a fait naître de son côté ouvert. En recevant le disciple bien-aimé comme fils, elle accueille en même temps tous les hommes pour leur nouvelle naissance. À son tour, par Jean, Jésus confie à tous ses disciples sa mère très chère afin qu’ils l’accueillent avec affection filiale.


Le Pape François motive son choix : la promotion de cette dévotion peut favoriser, chez tous, ‘la croissance du sens maternel de l’Église et de la vraie piété mariale.’ (décret). Le souci du Pape est de renouveler notre attachement à la Vierge Marie, la recevant toujours mieux comme une mère qui nous conduit à son Fils. Mais le Pape parle bien du sens maternel… de l’Église ! Cette Mère qui nous a fait renaître à cette vie divine, c’est l’Église ! Et quand la faim et la soif nous épuisent, à quelle table allons-nous nous revivifier ? Celle de l’Église !  Cette Mère qui garde pour nous toutes les paroles du Fils, qui les médite en son cœur  pour nous les transmettre, c’est l’Église !  Et quand nous sommes tombés et que l’absolution du prêtre nous remet à notre mère -comme Jésus l’a fait avec le fils de la veuve de Naïm-, à quelle mère de miséricorde nous remet-il ? À l’Église !  Et quand nos jours sont troublés par la maladie ou que la mort se fait proche, quelle est la mère de notre réconfort ? C’est l’Église ! Oui, l’Église trouve, en Marie, sa mère et son modèle et nous, en contemplant notre mère Marie, nous apprenons chaque jour à recevoir vraiment l’Église comme notre Mère.


Nous retrouvons bien là le Pape François qui, depuis son élection sur le siège de Pierre, ne cesse de nous rappeler que l’Église n’est pas d’abord une institution, une construction, mais elle est -et doit l’être de plus en plus- une mère de miséricorde pour tous les hommes.  Puisse cette fête nous donner de plonger davantage dans cet océan de tendresse !                                                       

 

Evelyne BARRY

Secteur Namur Nord



Préparation au Baptême
Les parents, parrains et marraines sont invités à une de ces réunions de préparation et d’information qui se tiennent dans la salle « Notre Maison », Place des Tilleuls, à Bouge de 20h00 à 21h00.
Les prochaines dates de réunion sont : 16 mai, 20 juin, 18 juillet et 22 Août.

 

[En savoir plus le secteur Namur Nord ... ]


Secteur Namur Centre


A lire absolument (maj mai 2018) :

A découvrir :


Secteur Namur Meuse



L’ESPRIT SAINT NOUS MET EN ROUTE

« Dans de nombreuses régions du monde, quand revient la fête de Pentecôte la nature se fait belle. Le printemps éclate, l’été s’annonce déjà, le blé lève, et le vent se plait à jouer dans les épis, comme si c’était lui qui les faisait croître. En Israël la fête de la Pentecôte était une action de grâces pour les blés mûrs. Pentecôte marque le temps de la récolte.
Mais Pentecôte est aussi l’irruption de la nouveauté, de l’inespéré. Ce qui s’est passé au Sinaï en a été la préfiguration, qui trouve maintenant un accomplissement. Dieu fait connaître sa volonté, pourtant sa Loi ne s’inscrit plus sur des tables de pierre, mais dans les cœurs.
Ce n’est plus un seul, Moïse, qui se tient devant Dieu ; le feu de l’Esprit descend sur chacun.

Par l’Esprit Saint, Dieu vient lui-même habiter en nous. Sans intermédiaire il est là. C’est pour nous faire entrer dans une relation personnelle avec Dieu que l’Esprit Saint nous est donné.
Laissons aussi croître dans nos vies les fruits de l’Esprit : « Amour, joie, paix, patience, bienveillance, bonté, confiance dans les autres, douceur, maitrise de soi. » (Ga 5.22-23).
L’Esprit nous met en route vers les autres, et d’abord vers ceux qui sont plus pauvres que nous. Il redit sans cesse l’amour de Dieu dans notre cœur. Heureux qui ne s’abandonne pas à la peur, mais au souffle de l’Esprit Saint. (Frère Aloïs de Taizé)
N.B. Une Neuvaine de prière préparatoire à la Pentecôte se déroulera à la Cathédrale de Namur, chaque soir de 20h00 à 21h00, du vendredi 11 mai, vendredi de l’Ascension au samedi 19 juin, Vigile de Pentecôte.

 

Extrait du bulletin paroissial de Vedrin-Daussoulx - Comognes - Mai 2018

 


Site de l’église Saint-Loup et les Amis de Saint-Loup : l’église baroque Saint-Loup et le collège des Jésuites à Namur. L’église Saint-Loup située dans le cœur historique de Namur, constitue un des joyaux de l’art baroque des anciens Pays-Bas méridionaux. Edifiée entre 1621 et 1645 par l’architecte Pieter Huyssens, frère de la Compagnie de Jésus, elle constitue une traduction  fidèle des préceptes de la Réforme catholique ou Contre-réforme du XVIe engagée par le Concile de Trente. L’ancien collège voisin, construit à partir de 1610, illustre par contre la tradition constructive mosane par son caractère austère et fonctionnel, tout en brique et pierre bleue. Il forme, avec l'église, un vaste ensemble implanté au XVIIe siècle dans la trame médiévale de la ville.  http://www.eglise-saint-loup.be

Paroisses Namur Nord


Paroisses Namur Centre


Paroisses Namur Meuse



PRIÈRE DU MOIS

MARIE, JE TE REGARDE ET TE DIS MERCI

Marie je te regarde et je te dis merci.

Merci d’avoir porté Jésus et de l’avoir mis au monde, élevé,

Et d’avoir accepté sa mort pour nous.

 

Marie, je te regarde et je t’admire.

J’admire ta foi, ton silence méditatif,

Ta manière de faire exactement ce que le Seigneur attendait de toi.

 

Marie, je te regarde et je te prie de m’aider à bien 

comprendre Jésus,

A entendre ses appels, à aller jusqu’au bout de ce qu’il me demande.

 

André Sève

Mai 2018 -Bulletin MlD - Wartet


Dates du Carême et Temps Pascal 2018

10 mai : Ascension 
20 mai : Pentecôte


CHANTONS MARIE...


Diapo des églises du Secteur Namur - Nord




Liens