Diocèse de Namur - Printemps 2020


 Communiqué des évêques de Belgique 
29 mai 2020

Nous traverserons ensemble la crise du coronavirus

 

Le 3 juin, le Conseil national de Sécurité décidera de la date où tous les cultes de notre pays pourront à nouveau se réunir pour tenir des services religieux. Entretemps, les mesures de sécurité qui devront être appliquées, ont été approuvées. Elles seront transmises dès aujourd’hui à tous les responsables pastoraux locaux. Ils pourront ainsi entreprendre les préparatifs nécessaires à la reprise des célébrations. 


Ce week-end, nous célébrons la grande fête de la Pentecôte. Nous ne pourrons pas encore la célébrer ensemble dans nos églises, mais cela ne nous empêchera pas de prier le Père d’envoyer son Esprit sur l’Eglise et sur le monde. Voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi, dons qui nous font grandir au service des autres.

 

La première phase délicate de sortie du confinement pour nos églises pourra maintenant espérons-le, débuter bientôt. Pour cette première phase, le gouvernement a fixé un nombre maximum de 100 fidèles par célébration. Une distance entre les fidèles d’1,5 mètre dans tous les sens devra également être respectée, ce qui réduira peut-être leur nombre dans les petites églises. Ce ne sera pas facile mais il y va de la sécurité et la santé de tous.

 

Toutes ces mesures rendront sans aucun doute nos célébrations un peu moins cordiales dans un premier temps. Nous n’en serons pas moins nourris de la Parole de Dieu et de son Pain de vie, dans le souffle de l’Esprit. Et pour ceux dont la santé est fragile ou qui hésitent à participer à l'Eucharistie dans ces conditions restrictives, il va de soi que les célébrations à la radio et à la télévision se poursuivront.  

Les lignes directrices pour célébrer ensemble sont rassemblées dans un « protocole », élaboré sous la direction d'experts et approuvé par les autorités. Les responsables pastoraux locaux recevront ce protocole dès aujourd’hui (pour le consulter, cliquez ici) . Il est par ailleurs consultable sur Cathobel et sur Kerknet. Pour une information plus concrète sur les lieux et heures de célébration de l’eucharistie locale, il est souhaitable de contacter le responsable local.

Ce nouveau ‘vivre ensemble’ qui marque la sortie progressive de la crise du coronavirus, exige créativité et engagement. Il suppose une attention soutenue pour ceux qui subissent de plein fouet la crise dans ses dimensions sanitaires, économiques et sociales.

Une fois de plus, nous remercions tous ceux qui s'engagent pour leurs semblables, qu’ils soient proches ou plus éloignés. Nous en avons eu de bons exemples en de nombreux endroits, ces dernières semaines.

La crise du coronavirus est et sera plus légère si nous continuons à la traverser ensemble.

Sainte fête de Pentecôte  
Les Evêques de Belgique,
29 05 2020 

 18 mai 2020 - Normes nouvelles pour les funérailles et les mariages dans le diocèse de Namur concernent les FE
Funérailles et mariages à nouveau célébrés - sous condition - dans les églises
Lors du dernier conseil national de sécurité, le gouvernement fédéral a annoncé l’évolution des mesures concernant les mariages et les funérailles. Les gouverneurs des provinces de Namur et Luxembourg ont signé, ces 15 et 16 mai, des arrêtés de police abrogeant celui du 25 mars et précisant les modalités de cette modification. Avec l’accord de Mgr l’évêque, les éléments suivants peuvent être communiqués aux acteurs pastoraux du diocèse.

Normes nouvelles pour les funérailles et les mariages dans le diocèse de Namur, signées par le vicaire général, l'abbé Joël Rochette. 


1. Dès ce 18 mai 2020, les célébrations de funérailles peuvent à nouveau avoir lieu à l’intérieur des églises paroissiales, avec une limitation de participants à 30 personnes. Il s’agit d’un nombre maximum. Certaines églises plus petites ne permettant qu’un nombre inférieur de participants, il est sage de voir avec les familles quel est le lieu le plus adapté pour la célébration: une église plus grande dans le secteur ou l’unité pastorale peut éventuellement mieux convenir.

  •  La liturgie des funérailles sera constituée de la liturgie de la Parole et du dernier adieu, l’eucharistie n’étant pas autorisée; de même, la distribution de la communion à partir de la réserve eucharistique n’est pas permise.
  • La démarche d’offrande ne sera pas proposée, ni la distribution d’images souvenirs; et il n’y aura pas d’échange de condoléances à l’église.
  • La collaboration du personnel des sociétés de pompes funèbres est importante et bienvenue pour choisir au mieux les modalités concrètes. 
  • Le casuel ordinaire des funérailles peut être demandé à nouveau, adapté selon la participation ou non des employés d’église; mais, en raison de la crise sociale, on tiendra compte des difficultés financières de certaines personnes et on attirera l’attention des pasteurs et des fabriciens sur l’accueil inconditionnel des familles en deuil.


2. Dès ce 18 mai 2020, les célébrations de mariage peuvent elles aussi être élargies à 30 participants, même si, dans les faits, la plupart des mariages ont déjà été reportés, les réceptions restant interdites.


3. Pour ces célébrations, des mesures sanitaires strictes doivent être appliquées dans les églises.

  • Les consignes de distanciation sociale d’1,5 mètre sont à respecter absolument, avec une exception pour les personnes vivant sous le même toit.
  • Le principe général est qu’il faut 10 mètres carrés par personne.

    Il est demandé aux Fabriques d’église de calculer la superficie de leur église et de voir dès lors combien de personnes celle-ci peut accueillir. 

Le nombre de chaises sera préparé, correspondant au nombre de personnes maximal que l’église peut accueillir; ces chaises seront disposées avec la distance d’1,5 mètre entre elles dans toutes les directions. - Du gel hydro-alcoolique doit être disponible à l’entrée de l’église. - Le nettoyage des chaises sera effectué après chaque célébration.


4. Comme ces mesures sanitaires resteront sûrement d’application au moment de la reprise des célébrations eucharistiques habituelles, les paroisses sont invitées à anticiper, en mettant déjà en œuvre ces mesures dans toutes les églises du diocèse.

 

Les Fabriques d’église, en collaboration avec les administrations communales, assureront le suivi matériel de ces mesures. Si le personnel de nettoyage et les sacristains ont été mis au chômage pour cas de force majeure, il est maintenant possible de les remettre au travail pour s’assurer de l’application stricte des mesures sanitaires.


5. Par ailleurs, il est rappelé que les célébrations eucharistiques publiques dominicales ou de semaine ne sont toujours pas autorisées. Il en est de même pour les baptêmes. Si ceux-ci sont déjà reportés à plus tard, il faut noter que les baptêmes communautaires ne seront probablement plus possibles.

 

 

 Communiqué  des Évêques de Belgique
 de ce 14 mai  2020

Monsieur l'abbé,
Monsieur le diacre,
Madame, Monsieur,

 

Après une nouvelle réunion en vidéoconférence, les Évêques de Belgique publient un communiqué dans lequel ils annoncent que le protocole qu'ils ont préparé, en vue d'une reprise des célébrations, est prêt. Merci de prendre connaissance de ce communiqué (lire ci-dessous) et de le diffuser largement autour de vous.

Bien cordialement,
Le service Médias

---

Les cultes reconnus de notre pays se préparent à une reprise des célébrations dans les églises, les temples, les mosquées et les synagogues. À la demande du Gouvernement fédéral, ils élaborent actuellement un protocole reprenant en détail la manière dont les célébrations pourront se dérouler ainsi que les mesures de protection à appliquer pour prévenir autant que possible une infection par le coronavirus.

Aujourd'hui, les Évêques de Belgique ont achevé la préparation du protocole des catholiques. Ce dernier a été rédigé en collaboration avec des experts virologues et sera soumis au Conseil national de Sécurité pour avis et approbation.

 

De multiples demandes parviennent aux Évêques demandant la reprise des célébrations publiques. Ils s'en sont fait les interprètes auprès des autorités civiles et des experts qui conseillent le Gouvernement. Tous sont conscients de la priorité absolue que constituent la santé et la sécurité de ceux qui entrent dans une église.

 

Les Évêques sont heureux d'apprendre que le nombre de personnes présentes lors de funérailles ou d'un mariage pourra être porté à 30, dès ce 18 mai 2020.

 

Pour la Région Wallonne, les Gouverneurs de Province étudient la possibilité de permettre, à nouveau, la célébration des funérailles, sans eucharistie, dans l'église.

 

En ce qui concerne les baptêmes, les Évêques préfèrent aligner la date de leur reprise sur celle des célébrations eucharistiques dont ils espèrent le redémarrage le plus rapide possible.

 

Les Évêques de Belgique
Bruxelles, jeudi 14 mai 2020


 Communiqué diocésain d
e ce 11 mai  2020
 Monsieur l'abbé,
Monsieur le diacre,
Madame, Monsieur,

Dans leurs communiqués du 28 avril et du 5 mai, les Évêques de Belgique ont exprimé leur souhait de pouvoir reprendre les célébrations liturgiques publiques au plus vite, dans le respect des normes sanitaires. Des contacts ont été établis avec les autorités et la reprise progressive des cultes publics est examinée avec le Conseil national de Sécurité, en prévoyant toutes les règles de sécurité sanitaires. Cependant, aucune date n’a encore été annoncée par le Gouvernement Fédéral. Nous sommes donc invités à la patience, nourrie de foi et d’espérance. La reprise des célébrations paroissiales viendra : merci aux acteurs pastoraux d’y réfléchir et de commencer à coordonner mesures concrètes et agendas, en communiquant au mieux, de manière progressive, avec les paroissiens.

Au niveau diocésain, quelques informations et dates peuvent être communiquées, sous réserve de contretemps toujours possibles liés à la crise sanitaire.

1. L’administration diocésaine reprend progressivement ses activités normales à partir du lundi 11 mai. Une permanence est assurée à l’accueil, uniquement en matinée, de 9h00 à 12h00, pour y déposer les comptes de fabrique d’église 2019 et tout autre document important. Pour la sécurité de tous, il est demandé de se munir d’un masque et de respecter strictement les règles de distanciation. Il est en outre toujours possible de joindre téléphoniquement certains services, même s’il est recommandé de privilégier les courriers électroniques, auxquels une réponse sera apportée dans les meilleurs délais.

2. La neuvaine préparatoire à la Pentecôte, du 22 au 30 mai, habituellement célébrée à la cathédrale de Namur, ne pourra avoir lieu selon les modalités habituelles. Les fidèles seront invités à vivre à domicile la préparation de cette fête, au moyen d’un document réalisé avec le concours du Service de Pastorale Liturgique.

3. L’assemblée des doyens du diocèse prévue les 26 et 27 mai est reportée à une date ultérieure.

4. La retraite sacerdotale diocésaine prévue à l’abbaye d’Orval du 22 au 26 juin est annulée ; d’autres propositions de retraite pour prêtres, plus tard dans l’année, ont été faites et le seront encore, via la revue Communications.

5. Les grandes célébrations prévues cet été (particulièrement en juillet et en août), et notamment les pèlerinages et rassemblements publics, sont supprimés. On pense notamment aux pèlerinages à la Vierge Marie ou aux saints, aux marches et processions diverses, aux fêtes populaires du 15 août, au rassemblement du 22 août à Beauraing. Localement, selon les possibilités de célébrer à nouveau de manière publique et dans le respect strict des mesures sanitaires, les responsables communiqueront en temps opportun sur le maintien d’activités partielles ou modifiées.

6. L’ordination presbytérale de M. l’abbé Quentin Collin aura lieu le dimanche 13 septembre, en la cathédrale Saint-Aubain de Namur, à 15h00. Au cours de la célébration, d’autres séminaristes recevront également divers ministères.

7. La Messe chrismale aura lieu le samedi 19 septembre, en la basilique des sanctuaires de Beauraing, à 10h00. Ce jour a été choisi de longue date comme journée de lancement de l’année pastorale 2020-2021. Les prêtres, diacres, assistants paroissiaux et autres acteurs pastoraux y sont invités. Si cela est possible, un temps de convivialité suivra la messe chrismale, ainsi qu’un entretien spirituel à 14h30, la prière des vêpres à l’aubépine à 15h30 et la conclusion à 16h00.

8. La consécration dans l’Ordre des Vierges de Mme Lucie Dejardin aura lieu le samedi 26 septembre, en la collégiale de Ciney, à 10h00.

9. Comme déjà annoncé, la célébration de la confirmation d’adultes aura lieu le dimanche 22 novembre, fête du Christ-Roi, en la basilique des sanctuaires de Beauraing, à 15h45, et la célébration du baptême des catéchumènes aura lieu, dans les paroisses concernées, le dimanche 10 janvier 2021, en la fête du Baptême du Seigneur. Le Service diocésain de la catéchèse et du catéchuménat apportera les informations utiles en temps opportun.

Bien cordialement,

Namur, le 11 mai 2020

chanoine Joël Rochette, vicaire général 

 
 


 COVID-19 -Mesures

 

Monsieur l'abbé,
Monsieur le diacre,
Madame, Monsieur,

Nous vous prions de trouver ci-dessous le communiqué des Évêques de Belgique de ce jeudi 16 avril 2020.

Bien cordialement,
Le service Médias du diocèse de Namur

---

Communiqué des Évêques de Belgique


Les Évêques belges prennent note de la décision du Conseil National de Sécurité du 15 avril 2020 de prolonger jusqu'au 3 mai 2020, les mesures d’endiguement du coronavirus. Ils remercient le Gouvernement fédéral, les Gouvernements régionaux et les différentes équipes d'experts, pour la bonne gestion de la crise du coronavirus.

La décision du 15 avril 2020 notifie que toutes les mesures prises par les autorités civiles et religieuses concernant les célébrations religieuses ou activités ecclésiales sont maintenues jusqu'au 3 mai 2020. Dès modification des mesures générales par un prochain Conseil National de Sécurité, le Conseil permanent de la Conférence des Évêques examinera avec les autorités civiles comment l'Église peut modifier ses mesures, en quels lieux et dans quelles conditions. Une nouvelle communication sur ce sujet suivra alors dès que possible.

Les Évêques mesurent le poids des mesures d’endiguement de la propagation du coronavirus sur la vie ecclésiale dans tous ses aspects. Sacrements, célébrations de prière, catéchèse, initiatives diaconales, initiatives de formation, visites à domicile, réunions et rencontres ne peuvent avoir lieu jusqu'à nouvel ordre ou seulement sous forme minimale, dans le respect des règles de sécurité. Nous rappelons que l’Arrêté Ministériel du 3 avril 2020 a précisé certains articles de l’Arrêté du 23 mars 2020. Sont autorisés : les funérailles religieuses à l’église mais uniquement en présence de 15 personnes maximum (sauf en Wallonie), dans le respect d’une distance de 1,5 mètre entre elles ; les mariages religieux, mais uniquement en présence des époux, de leurs témoins et du ministre du culte. Les Évêques demandent instamment que tous les collaborateurs respectent scrupuleusement les règles imposées. En même temps, ils invitent tous les collaborateurs à entretenir le contact avec leur communauté via des canaux sans risque, en particulier avec les malades, les personnes fragilisées ou isolées. Par ailleurs, il reste indispensable et possible de soutenir les ‘personnes dans le besoin’.

Du fait de la prolongation des mesures, un certain nombre d'activités pastorales prévues généralement au printemps ou en mai, ne pourront pas avoir lieu. Nous avions déjà décidé que les premières communions et les confirmations seraient reportées jusqu’à l’année scolaire suivante. Mais nous pensons aussi aux pèlerinages, aux célébrations mariales ou aux rencontres de jeunes et les activités pastorales normalement prévues pendant les vacances d'été, à l'étranger ou non (comme les pèlerinages à Lourdes), auxquels participent aussi nombre de personnes âgées, malades ou souffrant d’un handicap.  Nous conseillons aux organisateurs d'annuler ces activités à temps. 

Enfin, les Évêques invitent les fidèles à envisager cette crise comme une opportunité et pas seulement comme un fléau. Chaque revers nous invite à réfléchir, nous lance de nouveaux défis et fait appel à notre créativité.  Comme l'a dit le Pape François dans une interview : "Il nous faut comprendre que notre trésor réside dans les petites choses. Les petits gestes de tendresse, d'affection et de compassion risquent de se perdre dans l'anonymat de la vie quotidienne, alors qu'ils sont cruciaux et essentiels. Ces détails de la vie quotidienne donnent un sens à la vie. Ils tissent un lien et une communication entre nous. Et il a ajouté : Mettons à profit ces jours difficiles !
 
Les Évêques de Belgique
SIPI – Bruxelles, jeudi 16 avril 2020

 

 Catéchèse 2020

Monsieur l'abbé,
Monsieur le diacre,
Madame, Monsieur,

 

Avec Mgr Pierre Warin, notre évêque, je remercie vivement tous les acteurs pastoraux pour leur solidarité et leur communion en ce temps difficile de confinement. Unis à tous les chrétiens de nos communautés, unis aux hommes et femmes de bonne volonté, nous sommes solidaires de ceux qui souffrent et de ceux qui se battent contre la maladie. Notre pensée et notre prière les rejoignent.

Le diocèse de Namur encourage tous les diocésains à recevoir avec bienveillance les consignes transmises par la Conférence des évêques de Belgique ces 23 et 30 mars derniers. Elles allient sens des responsabilités, citoyenneté et foi vive nourrie d’espérance. Les pasteurs et les diverses équipes pastorales chercheront à les mettre en œuvre, faisant preuve de créativité et d’esprit de communion diocésaine.


Les consignes ci-après viennent compléter et préciser les choses, comme y invitait le communiqué du 30 mars : « Chaque diocèse proposera des dispositions en fonction de sa situation spécifique et en assurera la communication. Pour ce qui concerne le diocèse de Namur, un nouveau communiqué vous sera envoyé en ce début de semaine ».

1.    La célébration de la première des communions est une étape importante dans l’initiation chrétienne des enfants. Elle est différée après les vacances d’été, de préférence en septembre ou octobre 2020. Dans la préparation, on veillera à ce que les rencontres de catéchèse qui n’ont pas pu être vécues soient proposées, et, en tout cas, les deux rencontres importantes sur le pardon et la prière eucharistique.


2.    La célébration de la confirmation (qui inclut la profession de foi) est différée après les vacances d’été et sera proposée au cours du premier trimestre de l’année pastorale (de septembre à Noël 2020). Dans la préparation, on veillera à ce que les rencontres de catéchèse qui n’ont pas pu être vécues soient proposées, et, en tout cas, la retraite préparatoire. Celle-ci pourra être organisée en deux jours successifs ou séparés. Le diocèse assurera la présence d’un prêtre confirmateur et les demandes sont à adresser, par les doyens, dès maintenant à confirmations@diocesedenamur.be.


3.    La célébration de la profession de foi, dans sa version ancienne (séparée de la confirmation), est aussi concernée par les mesures communiquées ce 30 mars par la Conférence épiscopale, et est donc aussi différée après les vacances d’été.


4.    Le parcours de catéchèse est riche : les autres étapes ou années de la catéchèse sont aussi impactées par la situation sanitaire. De manière générale, pour les rencontres qui n’ont pas pu avoir lieu, on réfléchira localement à l’opportunité de les organiser ou non à partir de septembre. On cherchera toujours le bien des enfants et des parents dans la dynamique d’une catéchèse de cheminement, en étant attentif à la faisabilité des propositions.


5.    Le baptême des catéchumènes lors de la veillée pascale n’est pas possible cette année. Les communautés chrétiennes sont invitées à poursuivre activement l’accompagnement des catéchumènes, à distance pour l’instant, puis en communauté dès que cela sera possible. La date de la célébration du baptême des catéchumènes a été fixée, pour l’ensemble du diocèse de Namur, à la fête du Baptême du Seigneur, le dimanche 10 janvier 2021. Les communautés seront invitées largement à y participer et l’on pourra encourager le regroupement en Unité Pastorale ou secteur pastoral pour accueillir les nouveaux baptisés. Si le mariage religieux d’un catéchumène a été prévu à une date antérieure, il peut être célébré à cette date, puisque le droit de l’église permet sans difficulté la célébration du mariage religieux d’un catéchumène avec un baptisé catholique.


6.    La célébration de la confirmation des adultes n’est pas possible cette année à la date fixée, veille de Pentecôte. Elle aura lieu, pour l’ensemble du diocèse, en la fête du Christ-Roi, dimanche 22 novembre 2020, à 15h45, en la Basilique des sanctuaires de Beauraing. Une rencontre préparatoire sera organisée à une date et en un lieu non encore fixés.


7.    D’autres recommandations diocésaines viendront plus tard, concernant la célébration de la messe chrismale, des baptêmes et mariages en paroisse, des messes ou célébrations en souvenir des défunts décédés pendant la période de confinement.

 

Cordialement,
chanoine Joël Rochette
vicaire général